Pourquoi nous n'arrivons pas à tenir nos bonnes résolutions?

Voilà une bonne question! Qui ne s'est jamais retrouvé fin janvier ou même plus tard dans l'année en flagrant délit de procrastination (=remettre à plus tard) jusqu'à ce que toute l'année soit passée sans que l'on n'ait rien fait de ce qu'on voulait?

 

Et ce régime, et cette envie de faire du sport, d'arrêter de fumer... que sont-elles devenues? Mais pas de panique! Avant de laisser votre juge intérieur (et les juges extérieurs aussi...) vous jeter la pierre et vous freiner encore plus, apprenez à mieux vous connaître. A l'instar de Socrate, il n'y a pas meilleur remède que de se connaître soi-même pour comprendre que vous n'êtes pas des sur-hommes et que si vous n'arrivez pas à tenir vos objectifs, c'est qu'il y a trois bonnes raisons :

1) Vous vous fixez trop d'objectifs ou vous mettez la barre trop haut sans tenir compte des différents obstacles qui pourraient survenir. Votre bonne résolution doit être réalisable et quantifiable.

Si vous souhaitez faire du sport par exemple, et que vous voulez en faire trop (comme trois soirs par semaine), vous ne tiendrez sans doute pas le coup car, en amont, vous n'avez pas l'habitude de prendre en compte les obstacles à venir. Vous imposer cela en plus du boulot risque de vous décourager, notamment à cause du manque de temps. Il suffit de réajuster votre souhait en l'adaptant à votre rythme de travail : soit vous n'en faites qu'une fois par semaine, soit vous en faites trois fois mais que 10mn. Et là il s'agit de l'obstacle "travail". Il peut y en avoir d'autres. A vous d'y réfléchir.

Vous devez aussi vous poser cette question cruciale qui est le meilleur test pour savoir si vous voulez vraiment mettre en place une résolution : à quoi me faudra t-il renoncer pour réaliser cet objectif? Êtes vous prêts à renoncer à ces moments de détente après le boulot où vous vous plongez dans votre journal (ou autre) pour faire du sport? C'est là que vous vous rendrez compte si pour vous l'objectif est réalisable et réellement souhaitable.

 

2) Votre bonne résolution n'est peut-être pas la vôtre mais découle des autres, des médias, de la société, de l'idée que vous vous faites de ce qui est bon pour vous.

Quand nous n'arrivons pas à tenir nos objectifs, c'est qu'au fond, nous ne voulons pas changer et que nous ne sommes pas vraiment convaincus que de faire le contraire de ce que nous voulons soit si mauvais. Nous avons des idées et pensons qu'elles sont claires mais elles sont en fait confuses : elles n'ont pas assez muri en nous. Si vous souhaitez arrêter de fumer, c'est peut être à cause de la pression sociale qui vous dit que ce n'est pas bon pour la santé. Et même si c'est vrai, vous n'en n'êtes peut-être pas totalement convaincus au fond de vous et pensez pouvoir encore continuer un peu sans que cela soit trop grave. Et si vous n'arrivez pas non plus à consommer bio et à vous rendre à un marché spécialisé chaque semaine, n'est-ce pas parce qu'au fond vous ne pensez pas vraiment que la nourriture des supermarchés soit mauvaise?

Ce n'est pas que vous manquez de volonté, c'est qu'au fond vous n'êtes pas convaincus de ce que vous entreprenez.

 

3) N'oubliez pas que vous avez besoin de rêver et que cela vous booste!

C'est un fait, nous ne sommes pas toujours en accord avec nous-mêmes. Mais cela doit-il nous empêcher de rêver, de faire des plans sur la comète? Stoppez la culpabilité et sachez qu'il est normal d'avoir des envies et de ne pas forcément les réaliser. Cela ne fait pas de vous quelqu'un de mauvais ou de non performant, cela fait de vous un humain et vous permet en fait d'avancer. Le pouvoir de la pensée est immense et peut avoir un impact sur le moral. Quand vous regardez un film par exemple, vous savez qu'il est faux, que les personnages n'existent pas et que les acteurs n'ont rien à voir avec eux dans la vie de tous les jours. Et pourtant, regarder votre film préféré vous donne la pêche! Et bien construire des châteaux en Espagne a le même effet. Alors continuez de vous dire "cette année, je vais devenir bénévole aux restaus du cœur! ou cette année, je vais devenir militant pour green peace" etc. Vos envies sont comme les fruits d'un arbre : ils ne tombent pas tous en pleine terre pour donner d'autres arbres et pourtant, il en a fallu beaucoup pour qu'il n'y en ait que quelques uns... Donc, même si vous ne réalisez pas vos résolutions, elles vous apportent du tonus, de la joie de vivre et de l'enthousiasme. ça se prend non?  


Objectif de la semaine :

 

Réfléchir à une résolution qui tienne compte des trois points énoncés ci-dessus :

-Faire beaucoup de résolutions pour me booster sans forcément vouloir toutes les réaliser.

-Faire le tri entre celles qui viennent de moi et celles qui ne viennent pas vraiment de moi mais de la société, de mon entourage ou autre.

-Choisir la résolution qui me semble la plus réalisable. Réfléchir en amont aux obstacles qui pourraient survenir et adapter la résolution à ceux-ci. Me faire un programme dans le temps qui soit atteignable.

 

Ainsi, je trouverai peut-être une résolution pour la nouvelle année que j'arriverai à tenir.

Et vous, allez-vous cherchez avec moi votre nouvelle résolution et nous en faire part?


Bilan une semaine après...

-Faire beaucoup de résolutions pour me booster :

Il est vrai que rêver sans avoir la prétention de tout réaliser peut être marrant et en tout cas, nous mettre de bonne humeur.  C'est ce qui s'est passé pour moi. Entre autres résolutions que je n'arrive pas à tenir, on compte la méditation quotidienne, les exercices de kinésithérapie quotidienne (que mon kiné m'a donné), faire du bénévolat à s.o.s amitié, organiser mon anniversaire dans un château avec une bonne vingtaine de personnes, aller en Italie une semaine, marcher tous les jours au moins 30mn, ouvrir une boutique sur Etsy, peindre ou dessiner au moins une fois par semaine, appeler mes ami(e)s au moins une fois par mois... En faisant comme cela, on déculpabilise et du coup :

  1. on se laisse le droit de rêver,
  2. on ne stoppe pas les éventuelles résolutions que l'on arrivera à tenir.

 

-Faire le tri entre celles qui viennent de moi et celles qui ne viennent pas de moi :

J'avais pris une résolution l'année dernière que je n'ai pas réussi à tenir car elle vient en fait de ma mère (je n'en avais pas pris conscience avant d'y réfléchir cette semaine). Cette recommandation est bonne, pas de soucis (comme celle d'arrêter de fumer dont je parlais dans l'article), mais elle n'a pas assez muri en moi. Il s'agit de celle-ci : aller marcher 30mn chaque jours. Je n'ai pas tenu plus de trois mois.

 

En milieu d'année, je m'étais mis en tête d'aller à la piscine chaque semaine, mais une fois encore, cela n'était pas une envie profonde (c'est le cas de le dire... Nager dans une piscine municipale en plein hiver, comment vous dire... Bof quoi!). C'était en fait une recommandation faite par tous les médecins, kinés et ostéopathes que je côtoie régulièrement à cause de douleurs au dos. Au fond, je n'étais pas très motivée... 

 

 

-Choisir une résolution réalisable.

Vous remarquerez que je n'en ferai qu'une pour la simple et bonne raison que si j'en fais trop, je risque de ne rien tenir du tout (je me connais...). Le challenge est au moins annuel. Je reviendrai faire un bilan l'année prochaine (c'est-à-dire début janvier 2017) pour vous dire si j'ai réussi et quels obstacles j'ai pu rencontrer.

 

J'ai décidé de faire mes exercices de kiné (renforcement de la ceinture abdominale, étirement des jambes et de l'omoplate gauche). Ceux-ci sont adaptés à ma morphologie et à mes problèmes. Si vous voulez suivre ce genre de résolution, je vous conseille d'aller consulter un kiné si vous avez des problèmes de santé ou un coach sportif si vous voulez faire du sport afin qu'il vous prescrive des exercices qui vous correspondent (car on peut se faire mal bêtement, ça aussi c'est du vécu...).

 

Les obstacles qui peuvent survenir sont essentiellement la paresse et la gestion du temps avec mes activités. Il y a aussi (réaction de fille...) ma coiffure que je peux abimer en faisant les exos, le froid qu'il fait dans la chambre. Il faudra donc que je les fasse le matin (avant d'être coiffée... et quand la chambre est la moins froide). Je me lèverai donc une demi-heure avant de me laver pour les faire, ce qui est plus gérable par rapport à mes activités. j'ai aussi remarquée que je suis une personne plus motivée le matin, donc, c'est parfait.  

 

Et à la question à quoi me faudra t il renoncer pour mettre en pratique cette résolution? il n'y a que la demi-heure de sommeil supplémentaire, ce qui est gérable parce qu'avant j'avais l'habitude de me lever à 6h du matin. Depuis que je suis en couple, nous nous levons à 7h. Je pense pouvoir gérer le réveil à 6h30.


Bilan un an après...

Et oui, un an après, me revoici pour vous donner un bilan plus large que d'habitude, à savoir la mise en pratique de mes bonnes résolutions de l'année 2016, ou plutôt de ma bonne résolution qui consistait à faire trois de mes exercices de kiné chaque matin. 

 

La première chose à remarquer c'est que pour une fois, je n'ai pas laissé tomber au bout de quelques mois, comme cela m'était déjà arrivé avec la piscine. J'ai donc réussi à tenir toute l'année, mais j'ai dû assez vite faire des réajustements. En effet, il y a toujours des obstacles auxquels on ne pense pas, dont les plus importants ont été que mon chéri n'était pas du tout chaud pour mettre le réveil à 6h30 au lieu de 7h et que, pendant les périodes de vacances, j'étais plus paresseuse, ce qui me poussait à laisser un peu de coté mes exercices.

Mais au lieu de laisser tomber, j'ai préféré m'adapter. J'ai donc réduit ma résolution en me demandant de faire au moins mes exercices deux fois par semaine sans m'empêcher d'en faire plus quand c'était possible. Et cette liberté a été assez phénoménale puisque certaines semaines, j'arrivais à faire mes exercices tous les jours (sauf le week-end, on ne se refait pas... ;) et j'ai toujours réussi à les faire au moins deux fois par semaine. C'est même devenu une habitude aujourd'hui, et je dois dire que je suis super contente de ça. C'était le but en fait. Disons qu'au début, c'était une contrainte de les faire et que maintenant, quand je ne les fais pas, je sens qu'il me manque quelque chose, que je ne suis pas bien.

 

L'autre élément intéressant à noter, c'est qu'au cours de l'année, j'ai adapté mes exercices en fonction d'autres découvertes sur la musculation et le yoga notamment. Je vous en parlai dans cet article notamment :

Je suis donc satisfaite de la procédure que j'ai suivie l'année dernière. J'espère que cela vous inspirera si vous avez envie que vos bonnes résolutions de l'année passent les premiers mois.

De mon coté, je chercherai d'autres méthodes pour l'année 2017 afin d'élargir les possibilités et vous ferai part des mes nouvelles résolutions.

 

En attendant, je vous souhaite à tous une très bonne année et vous dis à la semaine prochaine!


Vous avez aimé cet article?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique "5 clés pour avoir confiance en soi" qui donne des exercices concrets et simples qui vous aideront à vous affirmer et vous sentir mieux :

-Mieux vous connaître

-Apprendre à être vous mêmes

-Être guidé pas à pas

-Prendre confiance en vous

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Anna (mardi, 03 janvier 2017 15:53)

    Cool! C'est sympa de voir un bilan avec autant de recul! Moi mes résolutions de l'année dernière, comment dire... Elles n'ont même pas passé 2 semaines! Je vais essayer avec ta méthode. Si déjà j'arrive à tenir quelques mois, ce sera déjà pas mal!
    Merci en tous cas pour tes conseils!

  • #2

    Elodie (auteur du blog) (mardi, 03 janvier 2017 16:02)

    Merci beaucoup Anna. c'est vrai que c'est intéressant de faire un bilan sur une plus grande durée qu'une semaine, en tous cas j'ai adoré l'écrire. C'est toujours super intéressant de faire un travail rétrospectif sur soi même.
    Peut être devrai je faire certains bilans à plus long terme, comme un ou plusieurs mois par exemple.
    Bon courage pour tes résolutions de 2017, et n'oublie pas que quelques réajustements sont parfois nécessaires pour tenir sur la durée. A bientôt!