Comment positiver ses pensées ou comment voir la vie du bon coté?

Comment éviter les mauvaises pensées, être maître de soi et ne plus se laisser prendre par cette tendance irrésistible de voir les choses en noir? Faire en sorte de rendre ses pensées positives, de voir ce qu'il y a de beau dans notre vie au lieu de toujours voir les petites choses qui ne vont pas et qui finalement nous gâchent la vie? Être cette personne toujours heureuse qui sait tirer partie des bonnes choses que la vie lui offre et qui ne perd pas son temps à relever des détails négatifs au jour le jour. En gros, comment faire pour positiver et surtout transformer cela en habitude?

 

Bien sûr, cela n'est pas toujours facile. Il suffit parfois d'un rien pour se retrouver malgré soi à voir des problèmes partout : ce conducteur qui n'avance pas, ce four qui crame tous vos plats,  ce chat qui miaule à vous faire perdre la raison, ces bouchons qui vous retiennent, votre conjoint ou votre femme qui vous prend la tête pour un rien, ce collègue qui ne comprend jamais rien... Voir la vie du bon coté n'est pas aisé tous les jours! Souvent, savoir positiver est fluctuant et semble dépendre des circonstances. Mais c'est justement sur ces circonstances fluctuantes que je nous propose de surfer pour apprendre à tirer partie des meilleurs vagues de la vie!  

J'ai voulu vous parler de ce sujet cette semaine parce que j'ai remarqué que même dans des situations positives, j'avais tendance à me préoccuper de petites choses qui pour moi n'allait pas ou bien de ne voir que des détails négatifs sur les autres. J'avais déjà remarqué cette habitude chez moi sans y prendre trop garde puisque c'était souvent dans des situations que l'on peut qualifier de négatives que cela m'arrivait. Mais là où j'ai eu un déclic, c'est lors de ce long week-end de la Pentecôte. Tout était parfait : mon chéri nous avait organisé un week-end touristique en s'occupant de tous les détails, il faisait beau, la belle vie en somme. Et malgré cela, je me suis rendu compte que je faisais trop attention à des détails négatifs : le vent qui me rafraichissait trop, ces gens qui nous empêchait d'avancer sur le chemin de randonnée, mon genou qui me faisait mal, les gens qui m'énervent... Bref, des choses insignifiantes mais qui ont leur importance. Non seulement, cela dépréciait mon état d'esprit positif mais dépréciait également celui de ceux qui étaient avec nous. Ce qui m'a marqué, c'est que je me suis vue faire et je me suis tout de suite dit : je n'aimerais pas organiser une sortie pour quelqu'un qui se plaint sur des détails. C'est la raison pour laquelle j'ai voulu chercher des solutions pour sortir de cet état d'esprit négatif et prendre la vie du bon coté, surtout quand il y a de quoi!   

 

Il est important de faire ce travail car à la longue, comme nous avons pu le voir dans les accords toltèques, les mauvaises paroles sont un poison qui pourrissent petit à petit notre confiance et notre bonheur. Jusqu'à présent j'avais tendance à les minimiser mais je me suis rendu compte qu'elles m'empêchaient d'être sereine et d'avancer dans la confiance en soi. En effet, si je ne fais que voir ce qui ne va pas autour de moi, je vais croire que tout le monde fait cela et que donc tout le monde me juge aussi sévèrement que je juge mon environnement. Il est impossible d'évoluer positivement dans une atmosphère où l'on a toujours l'impression que les autres nous jugent. En changeant petit à petit notre état d'esprit et en lui apprenant à positiver, nous arriverons de plus en plus à dire, tout comme ceux qui ont confiance en eux : "peu importe ce que les autres pensent de moi."    

 

L'objectif de la semaine est en deux points et semble banal mais si vous l'utilisez régulièrement, il s'avère assez efficace. J'avoue avoir déjà commencé à le tester, d'où mon a priori positif. Je vais continuer à le tester toute cette semaine et vous enjoins à faire de même afin que nous puissions donner notre avis sur l'efficacité de cet outil. N'hésitez pas à commenter cet article en bas, cela m'aide dans mes recherches. A bientôt, et ne zappez pas la mise en pratique ;)


Objectif de la semaine :

 

  1. Repérer les moments où je suis en train de prendre la vie du mauvais coté
  2. A chacun de ces moments là, transformer consciemment ma façon négative de penser en pensée positive (avoir l'état d'esprit "wahoo, j'ai eu de la chance!")

Exemple : si je traverse la rue et qu'une voiture me frôle, ma première pensée peut être : "quelle journée de merde, j'ai failli me faire écraser!" A ce moment là précisément, transformer cette phrase par "oh le bol! j'ai failli me faire écraser et j'y ai échappé d'un millimètre!"


Bilan

j'ai trouvé l'objectif de cette semaine assez marrant à réaliser. Je ne pensais pas vivre l'expérience avec humour mais j'avoue qu'à chaque fois que je remplaçais une pensée négative par son contraire, j'avais l'impression au bout d'un moment de vivre chez les bisounours! Puis je me suis habituée et surtout rendue compte que j'avais un réflexe malheureusement naturel à imaginer le pire plutôt que le meilleur. Quand on y pense, la réalité est assez neutre en général et ce sont surtout nos pensées qui leur donnent une interprétation positive ou négative. J'ai d'ailleurs remarqué qu'il y avait des domaines où j'étais négative et d'autres ou j'étais plutôt positive, et c'est chouette de se rendre compte qu'il y a des domaines où l'on se sent bien et où l'on est en confiance. Est ce le cas pour vous?

 

L'exemple le plus frappant que je peux vous donner, c'est lorsque je conduis. Ce n'est pas un domaine dans lequel je suis en confiance malgré l'assurance de mes proches m'attestant que je conduis très bien. Du coup, dès qu'un autre automobiliste fait une infraction comme ne pas me céder le passage à un rond point, me couper la route ou me coller aux fesses, j'ai tendance à m'énerver et à tout voir du mauvais coté. Cette semaine, j'ai donc conduit dans le joyeux pays des télétubbies en inversant ma façon de penser et ça a donné ça :

"heureusement que je suis prudente, j'ai de la chance d'avoir fait attention sinon cette voiture me serai rentrée dedans", "heureusement que je conduis à une vitesse normale, sinon celui qui est derrière moi pourrait avoir un accident", "cool, je suis la première au feu" (alors qu'il vient de passer au orange)... Drôle non?

 

Je suis donc assez satisfaite de ce nouvel outils dans le sens où il m'a permis de remarquer qu'avoir des pensées positives à propos de tout n'était pas plus ou moins réaliste que d'avoir des pensées négatives. En effet, cela n'a pas vraiment eu d'impact sur la réalité extérieur si ce n'est d'être d'une compagnie plus agréable, et c'est déjà pas mal! La bonne humeur et le fait de voir la vie du bon coté, c'est viral et a donc une influence positive sur notre entourage. C'est à prendre non?

 

J'ai remarqué aussi que pas mal de personnes, ainsi que moi, avions tendance à porter un jugement péjoratif par rapport aux gens qui pratiquaient la pensée positive, comme si c'était des illuminés qui ne se rendaient pas compte de la réalité. Mais en fait, nous sommes tout aussi illuminés, voire même plutôt sadiques de voir les choses constamment de manière négative...

J'aimerais terminer sur une vidéo qui illustre les recherches d'un scientifique japonais sur l'influence des pensées/ intentions positives et négatives sur du riz. Le résultat est bluffant  et permet de ne plus prendre à la légère nos tendances habituelles à voir la vie du mauvais coté. Donnez moi votre avis sur la question.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    cathy (mercredi, 18 mai 2016 10:28)

    Sympa cet article. Ta solution a l'air facile à mettre en place et j'ai bien envie d'essayer, ne serait ce que pour voir si j'ai des pensées négatives. Je découvre ton blog (par l'intermédiaire de pin up bio) en tout cas et je le trouve très intéressant. Je vais aller fouiller dans les autres articles...

  • #2

    julie (mercredi, 18 mai 2016 11:03)

    Merci pour cet article simple et clair. Je trouve ça chouette que tu t'impliques autant en parlant de tes expériences personnelles et j'attends le bilan de ton article pour voir si cet outils est bien avant de le mettre en pratique. Merci à toi et continue!

  • #3

    Elodie (jeudi, 19 mai 2016 09:13)

    Merci à vous deux pour vos encouragements. Rdv pour le bilan!