Comment voir le bon coté des choses sans avoir l'impression de vous forcer à sourire béatement à tout?

         Qui n'a jamais désiré être plus joyeux? Être comme ces personnes qui sont capables de voir le bon coté des choses constamment et d'être heureuses alors que leur situation n'est pas si différente de la nôtre?

        Ne serait-ce pas enviable de pouvoir être le genre de personne qui sourit souvent et possède un caractère jovial en toutes circonstances? D'être comme ces gens que l'on a plaisir à côtoyer parce qu'ils nous remontent le moral rien que par leur façon d'être?   

Évidemment, nous ne pouvons pas tous nous transformer en joyeux lurons, surtout si cela ne fait pas partie de notre caractère. Sourire et être heureux alors que des événements malheureux nous arrivent n'est pas chose aisée. Des éléments en apparence anodins ne nous aident pas à entretenir la joie intérieur, ne serait ce que la fatigue de la vie quotidienne.

Il y a pourtant un petit moyen simple que vous pouvez mettre en place pour y remédier, sans que cela n'ajoute une minute de plus à vos tâches quotidiennes. Cependant, avant de vous le présenter, je vais revenir quelques instants sur mon titre. J'aurais pu simplement l'appeler "comment voir le bon coté des choses?" ou "comment prendre la vie du bon coté?", mais j'ai eu envie de le compléter d'une manière qui vous a peut être un peu surpris. Ce qui m'a poussée à faire cela, c'est l'impression que j'ai ressentie en tant que testeuse devant les conseils que nous donnent les différents praticiens du bien être pour être heureux. Le plus drôle (et qui marche peut être, je ne l'ai jamais testé), étant de se regarder dans le miroir tous les jours et de sourire. Il y a d'autres exercices possibles dans le même ordre d'idée, comme la méthode Coué. Je ne les dénigre pas, mais je n'arrive pas à les pratiquer tant cela me fait rire de m'imaginer me forcer à sourire béatement à tout comme dans le film Yes man où le héros dit "oui" à tout sans réfléchir.

C'est pourquoi j'ai essayé de trouver un outil qui permet de voir le bon coté des choses mais qui ne vous donnera pas non plus l'impression que vous faites du forcing au niveau des zygomatiques! (pour info : muscles du visages utilisés lorsque nous rions). 

Cette idée est en fait très simple mais ne fonctionnera que si vous la recommencez sans cesse. Il suffit de vous appuyer sur votre tendance naturelle à voir le mauvais coté des choses. Oui, je n'ai pas fait une faute de frappe, je dis bien, le mauvais coté des choses, car si vous êtes intéressé par cet article, c'est que vous ne voyez pas assez le bon coté des choses et que donc vous avez tendance à voir leur mauvais coté.

Par conséquent, vous devrez vous entrainer à penser le contraire de ce qui vous vient naturellement. Par exemple, si vous êtes en train de vous dire en sortant de chez vous "c'est dégueux, il y a encore plein de gens qui ont laissé les crottes de leurs chiens sur le trottoir", pensez immédiatement à quelque chose d'opposé comme "il est super mignon le chien de cette dame" si vous voyez quelqu'un avec un chien à ce moment là (et qu'il est réellement mignon à votre goût!) ou "c'est chouette d'avoir des espaces verts en ville" ou "il est beau cet oiseau qui passe"...

 

Le but de cet outil est de vous habituer à repérer ce qui est positif plutôt que ce qui est négatif autour de vous. Ainsi, vous remplirez votre quotidien de bonnes choses qui vous donnerons naturellement le sourire. Et ne vous laissez pas influencer par les pensées négatives des autres. Si par exemple vous arrivez au bureau en disant "qu'est ce qu'il fait beau aujourd'hui" et que l'autre répond automatiquement quelque chose de négatif comme "oui, mais quel froid! C'est horrible, on rentre dans l'hiver!", ne suivez pas sa façon négative de voir les choses, mais comme avec vous-même, répondez lui en apportant un contre argument positif : "oui, mais c'est un bon froid sec. Cela évite les maladies et c'est mieux que la pluie!" ou "j'aime bien ce temps, ça me rappelle Noël. J'ai hâte d'être en décembre et de voir les illuminations!"

Bien sûr, il y aura toujours des trucs négatifs qui vous arriveront ou vous passerons devant. Vous ne pouvez rien faire contre les crottes de chien par exemple. Je ne vous dis pas justement de devenir quelqu'un de béat qui exagère le coté positif en se voilant la face par rapport au négatif. Non, ce qu'il faut faire, c'est s'habituer à porter davantage son attention sur les choses positives et à ne pas s'appesantir sur les négatives. 

Maintenant, à vous de jouer! Essayez cet outil ou suivez son évolution en lisant mon bilan la semaine prochaine. Et si vous connaissez des gens que ce sujet pourrait aider, n'hésitez pas à le partager.

 

Ensemble, faisons avancer la recherche dans le développement personnel!


Objectif de la semaine :

 

-A chaque fois que vous penserez à quelque chose de négatif sur les choses qui vous entourent, pensez immédiatement à quelque chose de positif.

 

Exemples :

-Remplacez "Pourquoi ce débile s'est il mis juste en face de moi dans le bus alors qu'il restait une autre place ailleurs" par "la personne à coté de moi sent bon/ ne prend pas trop de place/écoute de la musique sympa..."

-Remplacez "Elle me regarde bizarrement celle-là. J'ai un bouton sur le nez ou quoi. Quelle chieuse!" par "elle me regarde peut être parce qu'elle aime mon manteau/j'ai une belle coiffure/ ça lui évite de regarder de l'autre coté ce gars qui n'a pas l'air commode..."


Bilan

L'exercice de cette semaine n'aura pas été difficile à mettre en place pour moi. D'autant plus, que j'ai trouvé ça très ludique. En fait, à chaque fois que j'avais une pensée négative, au lieu de rentrer dedans, je me faisais rire en me disant "oh non! Encore une! C'est fou!"

 

Et oui, c'était dingue pour moi de me rendre compte à quel point j'avais pris l'habitude de voir des détails négatifs sur ma route. Je dis bien sur ma route, parce qu'en ce qui me concerne, c'est surtout quand je sors que je suis négative. Quand je suis chez moi, j'ai la chance de ne pas être le genre de personne qui ressasse des trucs noirs comme "je n'y arriverai jamais" ou "je n'aurais pas dû faire ça" ou "c'est une catastrophe, comment je vais faire demain?" Bien sûr, je ne dis pas que ça ne m'arrive jamais, mais ce que j'ai observé cette semaine, c'est plutôt une forte tendance à mettre mon nez sur des détails qui ne sont pas du tout positifs quand je ne suis pas chez moi.

 

Par exemple, j'ai tendance à faire attention aux gens qui ne se déplacent pas dans la rue alors qu'ils gênent le passage, à me focaliser sur l'impolitesse d'un commerçant, à dénigrer l'habillement d'une personne qui passe ou encore à pester contre l'absence de banc dans un parc.  ça n'a l'air de rien dit comme ça, mais je vous assure qu'on le fait à longueur de temps, sans s'en rendre compte, par simple habitude.

Du coup, en faisant l'exercice, déjà j'ai pris conscience de cela. En plus, ce qui est génial, c'est que je n'ai pas eu l'impression de faire des efforts pour remplacer mes pensées négatives par des positives. J'ai fait ce que j'avais à faire, et non seulement cela m'a donné la banane (parce que je me faisais rire à jouer le schtroumpf grognon), mais en plus j'ai pu apprécier de voir le coté positif des choses, et il y en a tant!

J'ai même réussi à être contente dans un embouteillage! C'est véridique : au moment où j'allais dire "mais il n'avance pas ce +¨@§§!!! Qu'est ce qu'il attend? Le dégel?!!" J'ai donc tout de suite cherché un truc positif autour de moi et évidemment, il a suffit que je tourne la tête pour voir un parc avec de magnifiques arbres aux couleurs d'automne et une musique que j'adore est passé à la radio à ce moment là et m'a accompagnée quasiment jusqu'à la fin du bouchon (comme quoi, il n'était pas si long...).  Et s'il y a des grognons qui passent à ce moment là et me disent "ben moi j'ai des bouchons sur le périph', alors les parcs..." Et les belles voitures autour de vous? (pour les fans de belles montures) Et le confort de votre propre voiture? Et la belle allure de la dame que vous voyez dans le rétroviseur? Et la beauté des phares les uns derrière les autres qui ressemblent à une procession? etc

 

Donc, en ce qui concerne le bilan, il est très positif et m'a permis de m'alléger l'esprit. J'étais moins sur les nerfs, avais plus de plaisir à sortir, voyait la vie plus en rose. Comme on dit en coaching de vie, j'ai mis d'autres lunettes pour voir le monde, et il m'a paru plus beau.

J'espère qu'à vous aussi, cette expérience aura été profitable ou vous la sera si vous ne l'avez pas encore tentée. En tous cas, comme d'habitude, j'ai besoin de votre retour. Si vous avez aimé cet article ou si vous pensez qu'il pourrait plaire à quelqu'un d'autre, n'hésitez pas à le partager et à me faire votre retour dans les commentaires, ça me fait toujours super plaisir. A bientôt!

 

Ensemble, faisons avancer la recherche dans le développement personnel!

Cet article vous a plu?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitement mon livre numérique "5 clés pour avoir confiance en soi" qui donne des exercices concrets et simples qui vous aideront à vous affirmer et vous sentir mieux :

-Mieux vous connaître

-Apprendre à être vous mêmes

-Être guidé pas à pas

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    mimi (mercredi, 09 novembre 2016 14:58)

    sympa cet article! C'est tout simple et tellement efficace! Je n'y aurais pas pensé. Merci pour tout ce que tu fais et nous apporte avec tes articles.

  • #2

    Elodie M (vendredi, 11 novembre 2016 11:06)

    Merci pour l'info! Oui, tout simple, mais ça peut être tellement efficace! J'ai commencé à le faire et en effet, on oublie tout de suite notre pensée négative, qui donc disparaît tout de suite, au lieu de se propager et de s'intensifier dans notre esprit jusqu'à penser à un autre problème similaire qui nous fait ressasser et s'énerver encore plus...! Au moins, on pense à qqch de positif, et on reste serein et calme. Il ne faut pas oublier que "la qualité de l'instant présent détermine la qualité du moment suivant"!:) Cette phrase m'aide beaucoup!:) Merci pour tous ces précieux conseils!

  • #3

    Elodie (auteur du blog) (mardi, 15 novembre 2016 08:50)

    Merci à vous deux pour vos retours positifs! Et merci Elodie M d'avoir essayé l'exercice et de nous avoir fait part de ton expérience. Je suis contente de voir que cela t'a aidée. Cet outil aide en effet à moins ressasser, et c'est énorme!