8 clés pour vaincre sa timidité

Comment fait on pour combattre sa timidité? Vous savez, avoir cet état d'esprit là que, peu importe l'obstacle qui se présente à vous, que ce soit de vaincre votre timidité au travail, avec les filles ou avec les garçons, de combattre votre peur des autres, de rencontrer d'autres personnes, vous pourrez surmonter et gérer votre timidité et ne plus être mal à l'aise avec les autres. Mais souvent la réalité est tout à fait différente. On réalise qu'on a une confiance en soi fluctuante : certains jours on est moins timide et d'autres, on hésite à sauter le pas et à aller vers les autres. Parfois ça peut juste être une interaction avec un collègue qui peut faire baisser notre confiance en nous alors que tout semblait aller bien.  Et à cause de cela, on peut passer des semaines et des semaines sans être à l'aise avec les autres.   

C'est pour cela que même si j'ai déjà parlé de cette thématique dans un autre article, j'en reparle de nouveau parce que moi aussi, j'ai besoin de relance sur le sujet. Tout coach de vie que je suis, j'ai aussi des périodes où ma timidité est plus forte qu'à d'autres moments. Mais je lui donne du sens et à tout ceux qui se demandent si la timidité est un défaut, je leur réponds tout simplement "non". C'est une réaction de défense de vous même que vous pouvez développer en lien avec votre histoire personnelle. Votre auto-défense est juste déréglée mais elle est loin d'être inutile!

 

Moi aussi avant, j'étais très timide au point d'avoir peur d'aller chercher le pain. Et puis un jour, j'en ai eu marre et j'ai décidé de me donner des petits challenges comme lever le doigt au moins une fois par cours quand j'étais lycéenne ou de lancer au moins un sujet de conversation dans la journée avec des copines, ou d'être celle qui ira remplir le pichet d'eau au moins une fois par semaine... Toutes ces petites choses qui me faisaient peur sont devenues petit à petit des habitudes et je suis sortie progressivement de la gêne que la timidité peut avoir au quotidien. Aujourd'hui, je continue à me lancer des défis et j'ai envie de les partager avec vous afin que vous puissiez bénéficier des progrès spectaculaires que cela engendre.   

 

C'est pourquoi la vidéo du mois que je vais vous présenter est celle d'un ancien timide qui nous confie des exercices pour vaincre notre timidité. J'ai choisi cette vidéo parce qu'elle est pleine de bons conseils simples et rapides à mettre en place que j'ai eu envie de rajouter à mes tests sur la timidité. Je vous laisse la regarder puis je vous mettrai en dessous tous les conseils pour vaincre votre timidité que nous pourrons appliquer cette semaine.



Objectifs :

 

A chaque fois que vous aurez peur de faire quelque chose ou d'aller voir quelqu'un à cause de votre timidité :

-respirez un bon coup avant de vous jeter à l'eau

-agissez en moins de deux secondes (ou très rapidement)

-N'oubliez pas de sourire

 

Pour progresser :

-Lancez vous des défis quotidiens

-Et faites le petit à petit, par des choses faciles au début (seul vous êtes juges de la difficulté ou non de quelque chose)

-N'oubliez pas de vous faire des compliments et de savoir vous dire que vous vous aimez.

 

Et n'oubliez pas que :

-Vous n'êtes pas seuls

-Et que tout le monde ressent de la peur, même les moins timides!


Bilan

Je commence ce bilan par une anecdote qui m'a fait sourire : il y a eu cette semaine un film à la télévision qui s'appelle La famille Miller, un film américain bon enfant dans lequel un jeune homme est le type représentatif du timide qui n'ose pas aborder les filles. Bien sûr, le film exagère pour nous faire rire au dépend du personnage (comique de caractère...) qui réussit évidement à la fin à sortir avec une jolie fille. Ce qui m'a fait sourire c'est que le personnage demande à un moment conseil à un homme plus âgé afin d'avoir des astuces pour ne pas être timide et celui-ci lui conseille de ne pas trop penser mais de compter jusqu'à trois avant d'aller aborder la jeune fille. Malheureusement, ça ne marche pas parce qu'il compte trop lentement. Plus tard, il demande à quelqu'un d'autre un meilleur conseil et cette personne lui dit qu'il faut agir vite avant d'avoir le temps de réfléchir. Et cette fois ci, il réussit. 

 

Pourquoi je vous parle de cela? Parce que j'ai moi même constaté la même chose. Quand je disais dans les objectifs qu'il était important d'agir en moins de deux secondes, ce n'est pas trois secondes, ce n'est même pas deux, c'est moins de deux! La peur nous rattrape très vite et on a tôt fait de se donner des excuses pour ne pas agir. Personnellement, ce que j'ai observé chez moi cette semaine c'est que je n'agissais pas à cause du fait que j'avais peur de mal faire. A cause de cela, je n'ose pas prendre des initiatives toutes bêtes comme choisir ce que je vais faire à manger. Je préférais avant demander l'avis de mon compagnon. Mais il n'est pas toujours là au moment où je cuisine et parfois je me mets en retard en cuisine parce que je n'ai pas osé prendre une décision par timidité...

 

Le truc du " agir en moins de deux secondes" m'a considérablement aidée : j'ai beaucoup plus fait de choses par moi même cette semaine, à mon niveau de timide, bien entendu. Par exemple, avant, quand j'étais invitée quelque part, je n'osais pas aider à débarrasser la table ou à faire la vaisselle de peur de mal faire ou de vexer la personne car j'avais peur qu'elle prenne mal que je fasse les choses à sa place. Souvent, on pensait que j'étais mal élevée et que je ne faisais rien et c'était très désagréable. Cette semaine j'ai été chez ma belle mère et j'ai mis en place le truc des deux secondes : résultat, j'ai réussi à débarrasser systématiquement la table avec elle et je me suis proposée pour faire la vaisselle. Bien sûr, j'avais peur mais mon action avait démarrée avant qu'elle n'arrive et j'ai pu ainsi m'habituer à cette situation en ayant de moins en moins peur. J'ai aussi réussi avec cette technique à commencer des conversations avec ma belle famille. D'habitude, quand j'avais envie de dire mon avis sur un sujet, je n'osais pas parler toujours de peur de mal dire ou d'être jugée ou de plomber l'ambiance. Bref, dès que je voulais dire quelque chose, je le disais tout de suite sans attendre de me demander si ça allait être bien pris ou si ça allait être inintéressant. Et ça a marché, j'ai parlé plus qu'à mon ordinaire. Évidement, personne ne s'est rendu compte du changement, même pas mon compagnon puisqu'avec lui je ne suis pas timide. Ma belle famille m'a trouvée normale. Par contre, je n'ai pas oublié de me féliciter moi même des efforts accomplis, parce que pour moi, c'était difficile à faire. On a besoin de faire un retour sur les choses positives que l'on a faites. Cela encourage à continuer. On a bien ce réflexe avec les enfants, mais plus avec les adultes, mais nous en avons besoin. Alors de même que vous diriez à un enfant avec une petite voix encourageante "wahoo, c'est bien ce que tu fais mon loulou!" dites le à vous aussi, vous le valez bien ;)       

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    ariane-li (lundi, 02 mai 2016 17:07)

    Cool, te revoilà! Comme tu n'avais pas écrit la semaine dernière j'ai eu peur que tu arrêtes les articles. Tu devais être en vacances. En tous cas cette vidéo est très sympa, je connaissais aussi ce youtuber mais pas forcément cette vidéo là. Il donne souvent de bons conseils et c'est sympa de nous partager ses vidéos. Ce que je retiens surtout, c'est l'idée d'agir en moins de deux secondes.

  • #2

    Elodie (auteur du blog) (mardi, 03 mai 2016 17:16)

    Merci, la semaine dernière j'ai eu en fait trop de travail et je n'ai pas eu le temps d'écrire sur le blog. J'aurais pu le faire vendredi mais comme il faut tester les outils pendant une semaine, cela aurait tout décalé... Je suis contente de t'avoir fait découvrir une nouvelle vidéo. N'hésite à revenir partager ton expérience, surtout par rapport aux actions à faire en deux secondes avant que la peur n'arrive ;)

  • #3

    gigi (mercredi, 04 mai 2016 09:31)

    Intéressant comme concept, se jeter à l'eau en moins de deux secondes. J'avoue que ça me fait flipper à l'avance mais il est vrai qu'une fois qu'on s'est jeté à l'eau, il n'y a plus qu'à se débrouiller, et finalement, en général, ça se passe bien. Un peu comme le saut en parachute!

  • #4

    Elodie (auteur du blog) (jeudi, 05 mai 2016 09:53)

    Merci gigi pour ton commentaire. C'est vrai que cela fait peur de se jeter à l'eau mais plus on le fait, plus l'habitude chasse la peur. D'où l'importance de se lancer des petits challenges régulièrement. ;)